Des Plantes et des Hommes…

…cultivons la diversité

De la domestication à la mondialisation

Il y a bien longtemps…

intro_img1

Il y a plus de 10 000 ans, avec la domestication des plantes et des animaux, la naissance de l’agriculture a marqué un tournant de la civilisation. Dès lors et durant plusieurs millénaires, une agriculture de type familial s’est installée dans le monde, chaque communauté cultivant les espèces* présentes autour d’elle et développant des variétés adaptées aux usages locaux et à l’environnement.

* Tout être vivant est désigné par deux noms latins qui précisent le genre et l’espèce auxquels il appartient. A l’intérieur d’une même espèce peuvent exister plusieurs variétés qui diffèrent entre elles par certains caractères.

Une modernisation nécessaire

intro_img2

Une première forme de mondialisation de l’agriculture est apparue avec les grandes explorations vers le XVe siècle puis avec les colonisations. À partir du XIXe siècle, le monde agricole s’est industrialisé. La Révolution verte qui a culminé dans les années 1960 a ensuite été une étape majeure de cette évolution, avec la diffusion de variétés améliorées et de pratiques d’intensification agricole dans les pays en développement.

Sécurité alimentaire & biodiversité

Forte réduction de la diversité

intro_img3

Suite à ces transformations, la sécurité alimentaire mondiale repose désormais sur un nombre restreint d’espèces. De plus, les mêmes espèces se retrouvent sur l’ensemble de la planète, une homogénéisation qui traduit une érosion de la biodiversité. On estime par exemple que seulement 30 espèces végétales fournissent 95 % des apports énergétiques de l’humanité, alors que depuis le début de l’agriculture, plus de 7 000 espèces ont été cultivées ou cueillies pour être consommées.

Gardiens des variétés locales

intro_img4

Si le nombre de variétés utilisées par le système agricole industrialisé est relativement limité, en revanche, les communautés agricoles familiales continuent de cultiver des variétés locales issues de ces 10000 années de domestication, contribuant grandement au maintien de la biodiversité mondiale.

Des plantes et des Hommes

L’objectif de cette exposition est de faire état – à partir d’un certain nombre d’exemples – des legs à l’humanité de cette histoire des plantes cultivées. La plupart d’entre elles connaissent une phase d’industrialisation de leur production plus ou moins poussée comme la tomate, la banane, le café, le riz, le blé, tandis que d’autres sont encore emblématiques de l’agriculture familiale dans le monde comme le mil, l’igname, le fonio ou le sorgho.

intro_footer